Archives de juin 2009

Nos enfants

Nos bébés sont en train d’agrandir et de changer avec l’arrivée de l’hiver. Je suis contente que pour la première fois dans ma vie je réussis à les faire vivre longtemps.

jardin

Jardin

Jardin

Jardin

Jardin

Jardin

Jardin

,

Poster un commentaire

Rome

Affiche

Affiche

Dans les cours de Latin, notre professeur utilisait une méthode basé sur l’aprentissage progressive autour du quotidien d’une famille romaine. A chaque chapitre, nous apprenions les temps verbaux plus compliqués, de nouvelles expressions et un nouveau vocabulaire, tout en comprenant la vie au jour le jour en Rome. Voir la série Rome a été pour moi comme un retour aux cours, mais avec l’accent sur les aspects historiques et sur ces faits de la vie courante des romains. La série montre les coutumes des patriciens (citoyen romain, qui appartient à l’aristocratie), des plébéiens, des esclaves, des sénateurs.

Je n’ai assisté que à la première saison, quand Rome, la ville la plus riche et la plus importante au monde 400 ans après la fondation de la Repúblique, vit des disputes entre Pompée et César. On va de la chute de la République avec l’ascension de César jusqu’à son assassinat. Pendant se déroule la guerre entre eux (entre ceux qui veulent la République et les partisans de César, qui envisage dans ses mains un pouvoir totalitaire), on assiste à de scènes de violence, de sexe, de problèmes ménagers, de prière aux dieux, de vie sociale. Un des détails qui m’a plus fait réflechir a été la question de la réligion et des libertés individuelles. Certes, la liberté n’était accordé qu’aux citoyens, mais ils avaient une presque totale absence de moral réligieuse. Cela m’a fait penser en comment l’humanité a dû reculer dans certains aspects depuis le christianisme et la main de fer de l’église cathólique. En termes de sexualité, par exemple, tout qui était consideré naturel, divin, est devenu péché.

Titus et Vorenus

Titus et Vorenus

D’autres caractères de la série m’ont rappelé les histoires de la famille romaine de mon méthode de latin: la relation homme-femme dans le mariage, les rapports avec les esclaves, la Voie Appienne, les professions des plébéiens. Les décors, le scénario, les acteurs, tout est grand en Rome, ça n’étonne pas qu’elle ait été une des productions les plus coûteuses de la télé: US$ 100 millions par saison. Malgré des infidélités historiques, je trouve qu’il s’agit d’un des rares bons produits de la télé. En connaissant la vie quotidienne des romains, on comprend beaucoup de choses de nos jours. J’ai hâte de me mettre à la deuxième saison, même qu’il m’ont déjà dit que je ne trouverai pas mes deux personnages préférés: Titus Pullo et Lucius Vorenus, légionnaires de la 13ème.

Voici l’ouverture de la série que je trouve extrêmement bien faite.

,

2 Commentaires

Le va et vient de la bureaucratie


Pendant cinq mois, nous aussi avons cherché le Laissez-Passer A38, comme Astérix et Obélix. Après des aller-retours, des montées et des descentes, des efforts pour convaincre les gens à faire leur travail, des explications qui n’étaient pas écoutés, des essais pour trouver le « guiché 1, couloir de gauche, dernière porte à droite », d’avoir consulté le plan au 6ème étage, des fonctionnaires qui disent « qu’il n’as pas raison de s’énerver », d’avoir cherché le formulaire bleu, rose, vert, jaune, d’être devenus fous, tout comme Astérix et Obélix, nous avons pu, enfin, recevoir nos malles chez nous. Avec notre laissez-passer A38, nous avons enlevé 150 kg de poids de nos dos.

1 commentaire

And so this is Christmas…

Les plus belles chansons

Les plus belles chansons

Il y a un air de Noël chez nous dernièrement…Monsieur a parlé récemment à propos du sujet en essayant de me convaincre que ce n’est pas très rigolo la fête de Noël aux tropiques. « Imagine Le Père Noël habillé en short, sur la plage, avec sa caipirinha à la main ». En plus, c’est la chaleur, c’est l’été, comment fait-on pour manger les plâts lourds qui l’on fait à l’époque pour se rechauffer? Ensuite, après avoir écouté White Christmas dans la voix de Bing Crosby, la maison est devenue la maison de Père Noël avec Les Plus Belles Chansons de Noel et la voix de Tino Rossi. Pour en finir, on choisit une série pour assister au hasard et, par notre surprise, l’épisode avait lieu pendant les fêtes de fin d’année. « Noël devrait être célébré le 21 juin, quand l’hiver commence. C’est le soir le plus long de l’année », a dit Monsieur. Hum, j’ai compris pourquoi l’ambiance Noël chez nous… Alors, Joyeux Noël, version brésilienne, à tous!

2 Commentaires

Les occupés

Horloge de la Cathédrale de Strasbourg

Horloge de la Cathédrale de Strasbourg

Le coucou fait son travail. Tic, tac, tic, tac. Le temps s’écoule et le temps s’en va. Chacun occupe son temps pour ne plus avoir du temps. Nous sommes la génération des occupés. Je suis prise, tu es pris, il/elle est pris/prise, nous sommes pris, vous êtes pris, ils sont pris. C’est la conjugaison du moment. Du temps libre? Une perte de temps. Tic, tac, tic, tac. Il faut trouver du temps à remplir, parce qu’on n’a plus de temps. Toutes le choses faites s’en vont avec le temps. On achète et on vendre le temps. Où est-ce que je trouve mon temps? Nul n’a le temps d’avoir du temps.

1 commentaire

Babylone

Le bus était bondé. Un jeune, acroché à la porte, parlait avec la fille devant lui:

– Et c’est lui, c’est Dieu qui m’a dit de quitter ce boulot là. J’ai souffert des préjugés à cause de la réligion pendant trois ans. Un jour, Dieu m’a parlé: « Quittez ce travail ». J’ai écouté sa voix et suis parti. Ensuite,  je suis resté au chômage pendant six mois. Je me demandais, alors, quels étaient mes péchés, parce que je ne trouvait pas du boulot. Quelles étaient mes fautes, je demandais à Dieu. Et alors Dieu m’a ouvert les portes. C’est Dieu qui m’a donné ce nouveau travail.

– Moi, aussi, c’est le prophète qui m’a donné ce travail. Il m’a parlé un jour….

Derrière, un jeune blond costaud, avec un très fort accent anglais, essayait de descendre du bus en même temps qu’il parlait au portable:

Cóm quém você quer falarrr? Fabiano não é aqui.

,

Poster un commentaire

Discussion de métro

Trois dames, agées d’une septantaine*, causaient dans le métro. Toutes les trois bien habillées, avec du parfum, des bijoux et du rouge à lèvres.

– Oui, il est amoureux de moi, il veut sortir avec moi – dit celle du milieu.
– Et alors, porquoi ne sors-tu avec lui? – interroge la femme d’origine japonaise.
– Bah, ouais, c’est un mec bien?
– Oui, oui, bien sûr, c’est un mec bien. Mais je ne peux pas sortir avec lui, il est plus agé que moi.

* Comme dans le français de France il n’y a pas « soixante-dizaine », j’ai été obligée d’en prendre la version belge ou suisse.

Je ne peux pas m’empêcher d’écouter les conversations des autres quand je suis toute seule. Qu’est-ce que c’est bien…

2 Commentaires